7 rue Parmentier 94140 Alfortville
01 86 90 91 80
contact@jk-formation-taxi.fr
Ouverture 9.00 - 19.00 Dimache fermé

Autrefois monopole sur le marché des transports de personnes, le métier de chauffeur de taxi s’est vu menacé dernièrement avec le développement d'offres alternatives comme les VTC ou le covoiturage.

Toutefois, il reste toujours lucratif à condition de se moderniser et de répondre aux nouvelles attentes de la clientèle. Mais combien gagne réellement un chauffeur de taxi et quelles sont les charges liées au métier ? Voici un petit aperçu qui pourrait vous aider si vous êtes intéressé par le métier de chauffeur de taxi.

 Le salaire d’un chauffeur de taxi 

C’est assez difficile de connaître exactement le salaire d’un chauffeur de taxi, car il dépend de plusieurs critères : leur statut professionnel (salarié, locataire ou artisan), leur plage horaire de travail, leur ancienneté et d’autres critères.

  • Les artisans taxis représentent environ 80 % des taxis. Ils sont propriétaires de leur voiture, ont obtenu leur licence de la mairie (au bout de 10 ans d’attente) ou l’ont achetée d’un ancien chauffeur de taxi. Pour un travail maximum de 11 heures par jour (week-end y compris), le chauffeur de taxi indépendant peut gagner de 3 000 à 5 000 euros brut par mois.
  • Les locataires-gérants sont ceux qui louent leur voiture à une société de taxi avec leur licence. Comme ce sont des travailleurs indépendants, ils disposent aussi de leur temps de travail avec un maximum de 10 heures par jour. Ils représentent 11 % des taxis et peuvent gagner en moyenne 2 300 euros brut par mois.
  • Les salariés sont des employés d’une société privée de taxi, ils perçoivent un salaire fixe entre 1 500 et 2 000 euros par mois, car ils touchent aussi 30 % de la recette au compteur. Ils représentent uniquement 3 % des chauffeurs de taxi.

Ces chiffres sont donnés à titre indicatif. Ils peuvent être gonflés si le chauffeur gagne des pourboires, ou s’il diversifie ses activités en se spécialisant dans le transport de malade, de colis ou le rapatriement pour les assurances.

Les charges d’un chauffeur de taxi 

Certes, il n’est pas nécessaire d’avoir fait de hautes études pour accéder au statut de chauffeur de taxi, mais ce n’est pas non plus facile d’y parvenir, surtout au début de l’activité avec les charges élevées. Tout chauffeur de taxi doit posséder au préalable le certificat de capacité professionnelle de conducteur de taxi (CCPCT) avant de pouvoir exercer. Les autres charges diffèrent selon le statut du chauffeur :

  • Artisan taxi : A part l’achat de la voiture, il doit acquérir une licence ou une autorisation de stationner qui coûte environ 200 000 à 400 000 euros selon la région. À prendre en compte aussi, l’existence des autres charges comme le carburant, l’entretien de la voiture ou les charges sociales qui peuvent varier de 600 à 900 euros par mois.
  • Locataire-gérant : il doit établir un contrat de location avec une société privée. Le contrat peut stipuler que les charges sociales telles que l’assurance voiture sont à la charge du propriétaire. Sinon le coût de la location peut varier selon la ville à raison de 150 euros par jour. Les autres charges d’exploitation liées à son activité sont aussi à son compte.
  • Le salarié n’est tenu à aucune autre charge supplémentaire.

En conclusion, si l’investissement de départ est assez cher pour un artisan taxi, il pourra quand même revenir à ses frais au bout de quelques années de travail et le métier peut être très lucratif pour lui. Mais l’option de locataire-gérant ou salarié est aussi envisageable en attendant d’avoir les ressources financières nécessaires pour devenir chauffeur indépendant.